s'entendre parler

Le fait d’entendre quelqu’un nous imiter nous agace la plupart du temps. Et lorsque cette imitation est réaliste, le désarroi est d’autant plus grand. Que se passerait-il si l’on entendait notre propre voix dans la bouche de quelqu’un d’autre ?

Installation

Sous la forme d’ une installation, le spectateur prend place devant un écran et met un casque audio. Dans un premier temps, celui-ci répète de la manière la plus naturel possible les syllabes présentés à l’écran. Ces syllabes sont enregistrées comme autant de sonorités propres au spectateur. Dans un deuxième temps, celui-ci peut mener une conversation avec un chatbot classique ayant comme synthèse vocale la propre voix du spectateur.

Cette première approche risque de laisser un sentiment d’inachevé car le langage ne se limite pas à un enchaînement de syllabes. La voix entendu ressemblerait à un bien mauvaise copie de l’original. L’effet ne serait alors pas assez convaincant.

Variante

On peut imaginer une installation plus simpliste. Dans un premier temps, le spectateur lit des mots ou même des phrases présentés à l’écran. Dans un second un texte composé des même mots mais ordonnés bien différemment est lu au spectateur. Dans ce monologue, on peut alors imaginer que l’installation tienne des propos choquants avec la voix du spectateur le laissant sans droit de réponse.

Limitations et pistes à explorer

Notre voix lorsque nous parlons et lorsque nous l’entendons via un enregistrement nous semble différente. Dans les deux cas, notre voix passe par l’extérieur de notre corps pour atteindre notre oreille et notre tympan. Mais dans le premier cas, notre voix passe aussi par l’intérieur de notre corps pour atteindre notre tympan. Il en résulte une perception différente de notre voix. Cette différence est importante, et très compliqué à contourner dans le cadre de cette installation.

A l’inverse, il est possible d’entendre sans qu’aucun son ne soit émis. Grâce à la conduction osseuse du son, une vibration transmise à la mâchoire, puis au tympan, peut être perçu. De petits dispositifs assez simples ont déjà vu le jour, notamment des sucettes musicales “Sound Bites” ou des brosses à dents musicales “Tooth Tunes”